A la decouverte de la route des vins de Provence

La Provence évoque immanquablement les vacances dans l’imaginaire des Français, avec son temps ensoleillé, l’accent chantant des provençaux et des paysages méditerranéens magnifiques. Ses villes sont connues du monde entier, tout autant que les vins qui sont produits dans son vignoble. Celui-ci s’étend de la région sud de la ville des Papes, Avignon, jusqu’aux abords de Nice. Dans toutes les régions viticoles de France, on peut retrouver les fameuses routes des vins, que l’on peut parcourir pour flâner devant les vignobles qui mûrissent au soleil et traverser des villages les plus beaux les uns que les autres. Partons au sud et découvrons ensemble ce que nous pouvons visiter sur les routes viticoles de Provence.

La Camargue

Plutôt connue pour son biome naturel riche et préservé, cette région s’étendant non loin de Marseille est source de nombre de produits du terroir. C’est la destination idéale pour les amateurs de bonne chère et de vins tanniques. Déguster un délicieux vin rosé gris Chateau Virant à l’apéritif dans un petit bistro authentique, logé dans un village fait de maisons en pierres, est une bonne idée pour faire une halte pour les heures les plus chaudes de la journée. Continuer vers Arles et parcourir les rues de cette ville aux origines antiques permet d’aller voir une féria, les célèbres ruines de l’amphithéâtre romain ou encore suivre les pas du peintre Van Gogh. De nombreux domaines viticoles, monastiques ou châteaux permettent de passer la nuit dans un décor prestigieux.

Le cœur du Var

En allant un peu plus vers l’est, on rentre dans le département du Var, une destination d’oenotourisme fort appréciée. En parcourant tour à tour les gorges escarpées du cours du Verdon, la région de la Dracénie (l’arrière-pays de Draguignan) ou encore la mythique Saint-Tropez, on peut encore découvrir des sites naturels magnifiques sur la côte, puis de multiples domaines dont certains vins sont renommés. Pour une escapade originale, on peut se rendre dans la Plaine des Maures, aux allures d’Afrique, dont le nom vient directement de l’antique nom des africains du nord. Cette réserve naturelle de plus de cinq mille hectares est aussi fragile (incendies l’été) qu’envoûtante et dépaysante. 

Les calanques cassidaines

En continuant son voyage en Provence, il est intéressant voir indispensable de contempler les uniques calanques provençales, qui sont d’étonnantes formations de roches calcaires qui forment des criques magnifiques. C’est vers la ville de Cassis que l’on peut les admirer. La spécificité des lieux porte également sur le vignoble, mais ici ce n’est pas le rouge qui est à l’honneur, mais le vin blanc. Plutôt délicat et fruité, il saura ravir les amateurs. La rencontre avec les viticulteurs du crû permettra par ailleurs de se rendre compte de l’importance de la préservation de la nature et de l’authenticité des lieux. Enfin, au mois de mai il y a la fête du vin à ne pas rater si on a l’occasion de pouvoir y aller. Au menu, messes en langue régionale provençale, groupes de musique folklorique et bien entendu, des dégustations de vin.

Revenir en haut de page